Kingmaker

La fin du commencement

Nous avions vaincu ces bandits, grâce à l’aide de Kesteen. Mais pourquoi a-t-il fallu que nous laissions cette Kressle en vie? Je ne prie jamais, habituellement. Mais là, après ce que j’ai fait, le besoin de me repentir était trop fort, trop lourds étaient les remords.

Mais Taeldrian arrive toujours à faire parler tout le monde, je m’étais dit qu’elle était comme les autres, tout aussi souple d’esprit. Non, elle était tenace, décidée à ne rien dire sur son maître, le Seigneur Élan. Ces informations, nous en avions besoin, alors quand Taeldrian a échoué, j’ai fait ce que j’avais à faire. J’ai fait ce que je devais faire pour l’équipe et pour la mission.

Mais combien cette torture me blasse à chaque fois. Le couteau entre mes mains comme un pinceau, imaginer le dessin pour oublier qu’il s’agit du corps d’un autre être humain, pour oublier que cet humain est vulnérable. Pire que tuer, entendre les cris de la victime, encore et encore, des heures après qu’elle nous aie tout dit.

Puis, ensuite, revenir chez Oleg, agir comme si tout allait bien, alors que ma gorge me quémande le rhum rédempteur. Agir comme si j’avais l’habitude, comme si ça ne me faisait rien, à moi, de faire ça.

Et puis, on a appris qu’il nous fallait retourner à Restov pour quelques temps. La noblesse de la ville fait des siennes à Borysko. Nous éclairciront la situation quand nous y seront, donc. Et je pourrai prendre quelques jours pour oublier les cris des victimes qui ont croisé la lame de ma dague.

Écrit par Christina

Comments

Calypsa

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.